𝕄𝕆ⓝ𝓞sҜι (ℝẸ匚𝕠Ř𝕕 𝓡𝔢ℓⒺ𝔸sᗴ!), ᗴ𝔾𝑜Ƥùşhεⓡ

Rock’n’Roll!

«Kompromisslos», «explosiv», «obsessiv». Welche Rock‘n’Roll Band löst wirklich ein, was diese Federn versprechen? Passt das zu Monoski? Wie die Faust aufs Auge und das Kreischen der Gitarren zu Monoski. Das neue Album, das im Bad Bonn getauft wird, wurde von Gabriele De Mario (Disco Doom) produziert. Die Wahl der Vorgruppe ist nicht minder extravagant: Egopusher sind Tobias Preisig (Violine, Bass Synth) und Alessandro Giannelli (Drums, FX) und das klingt in Stereo um Welten böser als schwarz auf weiss.

« Sans compromis », « explosif », « obsessionnel ». Quel groupe de rock’n’roll arrive vraiment à tenir les promesses de ces étiquettes? Conviennent-elles à Monoski? Comme le poing sur l’œil et le crissement des guitares à Monoski. Le nouvel album, qui sera baptisé à Bad Bonn, a été produit par Gabriele De Mario (Disco Doom). Le sélection du groupe de la première partie n’est pas moins extravagant : Egopusher réunit Tobias Preisig (violon, basse synthé) et Alessandro Giannelli (batterie, FX) et leurs sons en stéréo sont plus méchants que du noir sur du blanc.

Text Back