𝐬Ẹ𝓣𝓱 f𝔸εᖇᎶⓄ𝕝𝕫ιά, ڶ𝔬ℕ 𝒽𝔬𝐨Đ

Schizophrenic firework by musical maniacs

Um Jeffrey Lewis kommt man beim (versuchten) Beschreiben der Kunst Seth Faergolzias nicht herum, wobei dies nur den Hauch einer Facette des ebenfalls New Yorkers trifft. Aktuell, und nach 20 Jahren des extrem freien Kreativschaffens, tourt Seth mit all seinen Künsten: Da wären schräge Lo-fi-Songs, viele Ton-Loops und das Live-Looping-Malen – nein, kein ewig-identischer Pinselstrich, aber Malen mit Chorälen. Dies und viel mehr genügen, um drei Sets mit unterschiedlichen Stimmungen an einem Abend darzubieten. Die drei Luzerner Multiinstrumentalisten von Jon Hood gestallten den Abend irrlichternd strahlend mit.

Impossible de ne pas mentionner Jeffrey Lewis en essayant de décrire l’art de Seth Faergolzia, bien que cette référence ne couvre qu’une petite facette de l’œuvre du concitoyen New Yorkais. Actuellement, et après 20 ans de travail créatif extrêmement libre, Seth est en tournée avec tous ses arts différents, dont des chansons lo-fi étranges, desboucles sonores combinées avec des « loop paintings » sur scène – il ne s’agit pas de coups de pinceau répétitifs mais d’une peinture à l’aide de chorales. Ceci suffit largement pour présenter trois sets d’ambiances différentes en une soirée. Les trois multi-instrumentistes lucernois de Jon Hood contribuent à cette soirée avec leur son illuminé en feu follet.

Text Video Back