ķ𝐨Ҝ𝓞𝔯𝔬𝓚Ⓞ, ​ย𝐄𝐝𝕖 𝓈u𝓪V𝔢 (𝐃ᒎ)

London’s Afrobeat sensation is love and ensemble.

Wer Kokoroko mit ähnlich klingenden Bandnamen verwechseln sollte, denen sei gesagt: Das hier ist der wahrste heisse Scheiss – und unverwechselbar. In London sind Kokoroko sowohl Hype wie Tipp, und füllen Hallen, von denen es in der Schweiz nicht manche ähnlich grossen gibt. In Düdingen werden sie in Vollbesetzung – zu acht, inkl. Female-Horns-Trio – ihre leichtfüssige Interpretation der alten Dame Jazz aufführen, oder besser: soul-shaken. Fela Kuti ekstasiert mit.

Avant de confondre Kokoroko avec des noms de groupes à la sonorité similaire, sachez ceci: il s’agit là du nec plus ultra du moment – comparable à rien. À Londres, Kokoroko est à la fois buzz et tuyau; le groupe remplit les salles d’une dimension qui n’est pas fréquente en Suisse. À Guin, la formation sera complète – huit membres, dont un trio féminin aux cuivres – pour une interprétation légère de cette vieille dame nommée jazz, ou mieux encore: pour du soul-shake. Fela Kuti s’ectasie avec nous.

Text Sound Video Back